Paris 1900

Les amateurs ont encore jusqu’au 17 août pour aller voir cette expo au Petit Palais. Elle vaut la peine, tant cette période 1900 est fascinante par sa créativité. Nous en avons ramené quelques images, certaines bien cachées, pour les lecteurs du bon clos. Certaines d’entre elles proviennent de l’exposition universelle qui eut lieu à Paris précisément en 1900.

Voici d’abord ces Vendanges en Bourgogne, d’Albert Maignan (1845-1908) esquisse pour le plafond du buffet de la gare de Lyon (le « train bleu »)

vendangesdalbertmaignanil orne en effet la salle dorée du restaurant Le Train Bleu (trouvé sur le site justacote.com)

vendangesalledoréeCi-dessous un détail d’une peinture d’Henri Gervex (1852-1929) un soir de grand prix au pavillon d’Armenonville

aupavillondarmenonvilledhenrigervexNous voici maintenant au restaurant (aquarelle et encre, détail) d‘Albert Guillaume (1873-1942)aurestaurantLes photos de presse qui suivent présentent une famille

dejeuneret des midinettes déjeunant sans chichi

midinettesEt voici une carte postale prise dans une série présentant « la journée de la parisienne »

journéedelaparisienneElle aime fort quand elle soupe

Au restaurant des grands boulevards

Cachée aux indiscrets regards

Vider sa coupe  !

Cette bouteille de cidre géante des Asturies siégeait sans doute au pavillon de l’Espagne

sidraNe quittons pas le Petit Palais sans saluer cette porteuse coupe

porteusedecoupe

salon d’automne aux Champs Elysées

C’est jusqu’à dimanche aux Champs Elysées, entre Concorde et Rond Point, dans deux édifices éphémères, que l’on peut voir les oeuvres de quelques huit cents artistes peintres, sculpteurs, etc. (Ce salon d’automne existe dedans ou autour des Grand  et Petit Palais depuis 1903 ;  il a vu le fauvisme, et les plus grands, Picasso, Matisse, Renoir, y ont exposé…)

Tchin ! du photographe Carmelo Panepinto

Il y en a pour tous les goûts et les amis du bon clos apprécieront tout particulièrement certaines oeuvres, comme

Lire la suite « salon d’automne aux Champs Elysées »

Le dernier

Voici Ariane Lumen qui se rappelle à notre bon souvenir avec ce petit dernier.

Les lecteurs du bon clos la connaissent bien pour ses filles de Bacchus et autres roubignolle (peinture sélectionnée pour nos voeux 2011).

Il s’agit du dernier verre bien sûr, à voir et à méditer en écoutant l’ivrogne du grand Jacques.

Pour Ariane, ce n’est sûrement pas le dernier dirait-on…

A ta santé, beauté !

Et maintenant ?

retour chez les petits frères

Deux ans après nous voici de retour à la vente des petits frères des pauvres, qui s’est tenue ce samedi 10 mars au Siège, 33 avenue Parmentier à Paris 11ème. On ne saurait trop recommander aux chineurs cette vente, il y a plein de choses intéressantes, et en plus c’est pour la bonne cause.

Envolée, la collection de tastevins d’argent, vendus aux enchères à Mâcon. Mais nous y avons déniché celui-ci, qui vient de Saint-Emilion.

Lire la suite « retour chez les petits frères »

Vian donc Boris

Les amis du clos apprécient Boris Vian, l’homme qui boit systématiquement, ci-devant  inventeur du pianocktail.

Une belle expo lui est consacrée à la Bibliothèque Nationale « François Miterrand » (jusqu’au 15 janvier 2012). On apprend ainsi que ce trompinettiste a été appelé Boris par ses parents mélomanes en hommage à l’Opéra éponyme. Et bien d’autres choses.

Le voici photographié par Michel Cot. « Un portrait un peu trouble qui met en scène la face obscure de Boris Vian« .

 

 

 

 

 

 

 

expo di vino

Il ne reste plus beaucoup de temps pour voir l’exposition de photos de Philippe Martineau, un spécialiste de la vigne et du vin, au Pictorium, rue du Moulin Joly à Belleville (jusqu’au 8 juin).

Il y a là un travail saisissant qui s’intéresse tant aux paysages qu’à l’architecture et bien sûr aux bouteilles et aux verres !

Philippe Martineau a récemment publié quelques beaux ouvrages comme « Des boissons et des hommes » et « les plus grands vins d’Europe ».

Pour ceux qui auraient ratée l’expo voici quelques photos notables.

"superposition", domaine Arvay, Hongrie"
sous la voûte, ca del bosco, Italie
"pupitres d'or", maison Krug, Champagne
"le repos du vendangeur", Malaga Virgen, Espagne
"Et au loin coule le Douro", domaine Symington, Portugal
"Espèce lunaire", Lanzarote, Canaries

« le geste », domaine d’Argyros, Grèce

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1910 : qui l’eût crue ?

Janvier 2010 : l’occasion d’évoquer cette légendaire crue « centenale » de la Seine qui envahit Paris en 1910, et qu’une exposition nous remet en mémoire (jusqu’au 28 mars, galerie des bibliothèques à Paris 4eme).

Voici quelques images choc pour les lecteurs du bon clos, qui remercient « la seine  en partage  » d’avoir mis en ligne le fond photographique crue 1910

« Les entrepôts de Bercy sont totalement inondés dès le 22 janvier ; un lac de 5 mètres de profondeur s’y forme, et les tonneaux dérivent dans une forte odeur d’alcool« , nous informe paris.fr

entrepotsdebercy

Mais les parisiens font front contre l’adversité…

sauvetagedestonneaux

la banlieue n’est pas en reste

sevressaintcloud

les populations s’adaptent…

saint-ouen

mais que fait la police ?

secoursàmeudon