L’Ile de France à l’honneur au Chapitre de la Saint Vincent des Echansons

Pour leur 65ème anniversaire, les Echansons avaient mis les Provinces de France à l’honneur, et d’abord l’Ile de France dont on oublie trop la contribution aux produits du terroir.
C’est ce qu’a rappelé l’ami Jean-Michel Besancenot, de l’Académie de l’agriculture, chevalier de la Confrérie du Brie de Melun :

par sa production de céréales, l’Ile de France est la première région boulangère de France ; il en est de même pour la production de cresson ; sont réputés aussi la poule de Houdan (la plus proche de nous avec ses cinq doigts, on ne peut en dire autant des ovins « Ile de France » , race sélectionnée au 19ème siècle par croisement de mérinos de Rambouillet et de béliers anglais,  à la conformation parallèlèpipédique, l’encolure courte, la face blanche dépourvue de laine, le nez dépigmenté, le toupet blanc sur le front, les oreilles portées horizontales à semi dressées, la toison fermée -mèches carrées d’égale longueur)les champignons et le jambon de Paris, et bien sûr les AOP Brie de Melun et de Meaux, sans oublier le Brillat-Savarin (IGP) dont la zone de production va de la Seine et Marne à la Saône et Loire.Ci-dessus l’assortiment d’entrées issues de ce terroir que les convives ont pu déguster. Les plats suivants honorèrent aussi la Normandie et ses coquilles saint-jacques, servies avec un Suresnes 2017 « les terrasses de Guillaume », un chardonnay bluffantet l’Alsace et son coq au riesling.
Les fromages furent servis avec un magnifique Givry 1er cru 2016 clos charlé du domaine MoutonMerci à l’équipe du caveau des échansons (musée du vin) qui nous servit cette fine cuisineet bien sûr à la grande Pipetière Monique pour ses choix avisés.
Merci également au Souffle de Bacchus, préalable obligé aux agapes
qui outre ses chants bachiques et de terroir offrit un hommage au maestro Jacques Offenbach dont on célèbre cette année le bicentenaire.A table avec les choristes, on reconnaitra ci-dessus à droite le pianiste René Andreoni et la chef de choeur Marie Françoise Bourdot (ci-dessous gratifiée d’un magnum du château Labastidié par le Grand-Maître Claude)Un Chapitre est un Chapitre, il y eut donc des intronisations de nouveaux Echansons, comme notre ami Jacques de la Confrérie Saint-Vincent d’Issy les Moulineaux, et des promotions comme celle de ce fier Grand Officier ci-dessous, accordées par le grand Maître dans sa grande pitié.

Qu’ils et elles le méritent !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s