Bonum Vinum !

…laetificat cor hominum, on croit connaitre la chanson (voir ici, et , ou encore ). Pas celle-ci du moins, trouvée sur Gallica.

Elle est d’Emile André et fut chantée par Vialla, vers 1874. Prenons ses accents nationalistes (Fi de la pomme normande ! Fi de la bière allemande !) au second degré !

Le bon vin est l’ami de l’homme, certes. Mais qu’est ce que ce « rogomme » que l’on voudrait abattre ? D’étymologie inconnue, c’est de l’eau de vie, de celle qui casse la voix (on dit voix de rogomme). Le terme est attesté dans Zola, Balzac ou encore Céline.

(On ne sait pas grand chose d’Emile André, qui fut aussi bien compositeur que parolier dans les années 1870-1910. Il collabora notamment avec Robert Planquette ;  il a laissé quelques partitions accessibles sur gallica : des chansons légères, d’autres patriotiques ou sentimentales.)

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s