la nonne sanglante

On peut voir cette oeuvre de Gounod ces temps-ci à l’Opéra Comique. Il s’agit d’un drame qui se termine bien, si l’on veut (l’assassin expie son crime à la fin, libérant ainsi les amants d’un sortilège). Il date de 1854.

Malgré son thème sombre, on y découvre quand même une chanson à boire. C’est au 4ème acte, scène 1

Pour imiter nos braves aïeux, chantons amis, et buvons comme eux !

(extrait du livret de Scribe et Delavigne)

Dans l’extrait ci-dessous (direction d’orchestre Laurence Equilbey) , Jérôme Boutillier est Luddorf (voir l’extrait à partir de 2h07mn25s) 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s