les bacchantes de Corot

Jean-Baptiste Camille Corot est surtout connu pour ses paysages, conservant ses portraits dans le secret de son atelier. On peut en voir un certain nombre en ce moment au musée Marmottan. Nous y avons découvert quelques attachantes bacchantes.Ci-dessus la bacchante au tambourin, ou encore le repos (1860). Elle repose sur une peau de panthère (attribut bachique) et l’on voit en arrière plan que les libations vont bon train.Celle-ci, la bacchante à la panthère, un peu antérieure, peut surprendre, avec cet oiseau mort nonchalamment offert à la bête. Une « mise en scène néovénitienne qui réactive la fusion de la femme et de la nature », nous explique-t-on…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s