En Italie (cinque terre et mantoue)

Combien de fois avons nous croisé sur ce blog ce beau pays voisin, son bon vin, sa bonne chère et son extraordinaire patrimoine culturel. Nous y revoilà !

En commençant par la Ligurie et ses « cinque terre » (cinq villages en flanc de montagne au bord de l’eau, reliés par un réseau de sentiers et… une ligne de chemin de fer).

Levanto est une bonne base de départ, facilement accessible en voiture ou par train depuis Gênes.

Voici deux tableaux vus à la pizzeria le Palme, celui-ci est signé Tremler (Yuri Tremler est un peintre ukrainien né en 1961 qui a émigré en Israël dans les années 1990), « Girls at the bar »

l’auteur de celui-la serait de Dieter Walter Les vignes poussent en terrasse, au-dessus de la mer

la vigne et l’olivier se mêlent

et l’on fait des trouvailles dans les ruelles de Vernazza, avec cette jolie frise

et cette enseigne « fish and wine« ,et à Corniglia où cette boite a lettres en tonneau recyclé nous a surpris

Voici aussi un vieux pressoir

Dondero Cicagna Orazio, dit l’inscription

Cette boutique de gare a dû abriter un bar jadis

        il baretto, lit-on au-dessus de la porte

Quittons ces lieux enchanteurs pour Mantoue, un joyau antique qui eut son heure de gloire à la Renaissance avec les Gonzague. Giuseppe, un personnage inoubliable, qui conseille utilement et dont les petits déjeuners sont fabuleux, nous accueille dans son A.A.A. Armonie B&B.

Ce dessin représentant un cep portant une  grappe géante  été vu au ristorante Tiratappi da Orazio,

et ce cep trône chez Il Gallone, un bar proche

Il y a de nombreux livres à disposition, nous y découvrons des photos du vieux Mantoue. Ces porteurs de vin sont des « brentatori » ou brendatori, une corporation très ancienne qui remonte au Moyen-Age et qui a survécu jusqu’au début du 20ème siècle (la photo date de 1910).

Le Palazzo Te était une résidence où les ducs de Mantoue recevaient leurs hôtes. Une salle extraordinaire est recouverte de fresques contant le mythe de Psyche. On y retrouve Bacchus, au banquet des dieux.

Le voici encore

et encoreBacchus, par Andre B.

Et voici un étonnant coffret vu au Palazzo ducale, où un personnage nu, semblant séparé des armées, est installé dans un tonneau sous le sigle SPQR

Ce petit bonhomme enfin, qui tient une flasque à la main, a été repéré au palais Valenti Gonzaga au sein d’une fresque dûe au peintre anversois Frans Geffels.Sur la route de Bologne se dresse Modène aux vinaigres réputés, on y voit cette grappe monumentale

et aussi ce présentoir à bouteilles aux joyeux buveurs, vu dans une gargote.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s