mémoire d’ombres

Le graveur Pablo Flaiszman, rencontré au dernier salon d’automne, expose à nouveau à la galerie l’Echiquier, 16 rue de l’échiquier, Paris 10ème (les samedi et dimanche après-midi, du 15 janvier au 14 février). On pourra y voir cette « aquatinte » en plongée dont se dégage un fort sentiment de solitude.mémoiredombres2

On pourrait penser « à Goya pour les hardiesses de l’aquatintiste et à Rembrandt pour la fascination du contre-jour », si l’on suit Valérie Sueur-Hermel (Conservateur en chef au département des Estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale de France).

Merci Pablo, continue sur cette voie…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s