quelques épitaphes


L’épitaphe est un genre littéraire rimé : c’est ce que l’on aimerait inscrire sur la pierre tombale de quelqu’un que l’on admire, ou pas…

Les lecteurs du Bon Clos connaissent celle de Rabelais, par Ronsard

recueilEn voici quelques unes, trouvées dans le Recueil d’épitaphes sérieuses, badines, satiriques et burlesques de M. De La Place (Bruxelles, 1782). Elles concernent des buveurs, bien entendu ! Il ya là tout un concentré de vie !

Celle qui suit est de Maynard, poète du 17ème siècle, élève de Malherbe.
« Esprit sur tout autre éclatant » disait de lui Paul Scarron.fameuxbuveurCes deux-ci sont d’un certain Cocquart, (avocat dijonnais et poète né en 1700)

leplusgrandbuveur mortd'hydropisieEt en voici des anonymes.lucas ivrogne buveur
lapierrequiparle

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s