premières vendanges à Clamart

C’est fait : les 27 et 28 septembre, comme annoncé, on a procédé à Clamart aux premières vendanges pour les raisins dits « hâtifs ».

Ces vendanges nous ont satisfaits à plus d’un titre, mais nous ne devons pas baisser la garde sur la qualité.

Cette année, nous avons fait un usage systématique du réfractomètre, petit instrument bien pratique pour mesurer le degré d’alcool potentiel du raisin.

Hélas, il a fait apparaitre quelques cas de récolte prématurée (le défaut de maturité pénalise la cuvée, tant au niveau de l’acidité que du potentiel aromatique). Gageons que les vignerons concernés apporteront l’an prochain leur production lors des deuxièmes vendanges, celle des raisins non hâtifs.

Au total, grâce aux raisins bien mûrs apportés par nos fidèles « grognards », le moût résultant (plus de 500 litres) présentait un taux supérieur à 9°.

Autre titre de satisfaction, l’affluence de nouveaux volontaires pour participer aux travaux, qui témoigne de l’attrait de notre entreprise, et rassure quand à sa pérennité. Merci à Jean-Fabrice, André, Julien et Maggie, Didier et  tous les autres….

Et merci encore à Nicole, alias Miss Cougar, qui décidément se plait bien chez nous.

Saluons aussi la présence des « politiques » qui ont mis la main à la pâte, et pas qu’au traditionnel « banquet » de mi-journée.

Nous nous plaisons à croire qu’au delà des impératifs de communication, tous trouvent un réel plaisir à renouer avec un métier ancestral dans un climat de camaraderie.

Le  banquet de mi-journée a connu un record de fréquentation avec 18 participants attablés rue Franquet.

Avec Marcel aux fourneaux et son fameux « clamartois » (nouvelle variante associant clamart et picon) , pas de souci !

Le Grand-Maître n’était ps en reste avec ses meilleurs crus sortis pour la circonstance !

Beaune 1er cru les blanches fleurs 2004

Saint-Véran Domaine de Curis 1998

Et n’oublions pas les enfants des écoles qu’il est toujours attendrissant d’accueillir !

Après débourbage et préparation, cette cuvée va maintenant entamer sa fermentation.

Il nous reste quelques jours (jusqu’au 11 octobre) pour reprendre des forces, car l’affaire était chaude !

Suite de cette chronique dans 15 jours.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s