Opera Chinois

On connait l’opéra de Pékin, mais connait-on l’opéra Wu (du Zhejiang ), l’opéra Yue (de Shanghai), l’opéra  Qingqiang (du Shanxi), l’opéra Puxian (du Fujian), l’opéra Chuan (du Sichuan) ?

Une petite carte pour situer tout ça.

Les amateurs d’exotisme, mélomanes, sinophiles et autres esthètes s’en sont donné à coeur joie au festival des opéras traditionnels chinois dont la 5eme édition se tenait ces jours-ci au théâtre Monfort.

Au bon clos où l’on est tout cela, on n’a pas manqué d’en apprendre plus (voir aussi notre article Ganbei) sur les coutumes de l’Empire du Milieu, notamment en ce qui concerne l’usage du vin et des alcools.

Ainsi dans le rêve du pavillon de l’ouest (opéra Yue), voici le lettré Zhang Sheng en visite chez la Dame Cui, mère de la belle Yingying,  invité à vider la pleine tasse de vin qui lui est tendue.

Ainsi aussi, dans les généraux femme de la famille Yang, (opéra Qingqiang), voit-on le jeune fils du maréchal Yang Zonbao boire à la santé de sa grand-mère,

puis celle-ci à la mémoire de son fils défunt.

Et dans le récit du lapin blanc (Puxian), voici Liu Zhiyuan, envoyé surveiller les champs de melon, qui noie son ennui dans l’alcool.

Et voici le traitre Jia Sidao (années 1200) ruminant ses noirs desseins dans l’alcool (récit du prunus rouge, opéra Chuan).

Merci au Centre Culturel Chinois et au théâtre Monfort, et à dans deux ans  (le festival est bisannuel) !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s