Sur les pas d’Orloge Simard

Ce tableau découvert sur le mur d’une rue près de la Cité du Vin à Bordeaux nous a intrigué.

L’auteur, Pyquet, est un artiste de street art assez prolifique dont on peut voir des oeuvres sur Instagram. Il aime à illustrer chansons et chanteurs dans un style à la fois expressif et coloré, parfois naïf.

Ici le sujet est « le vin », d’Orloge Simard.

Orloge Simard est un groupe québécois créé en 2012 par Olivier Simard, assez populaire (plus de 30 000 auditeurs par mois sur Spotify). « Le vin » est une chanson de l’album « beuvez toujours ne mourrez jamais » sorti en 2017.

La chanson est disponible sur youtube

Le vin rend les lèvres bleues Il ne rend pas meilleur Il rend un peu enjôleur Il ne rend pas serein Il te fait pleurer pour un rien

Le vin rend les lèvres bleues Il rend les idées noires Y met ta tête un peu d’travers Il ne rend pas plus beau Ça dépend qui prend la photo

Si la couleur du vin C’est la couleur de ton teint Il faut savoir que tout homme Tend à dévier du métronome

Le vin (papapaw) Le vin rend les lèvres bleues (Papapaw, papapaw) Rend la parole fumeuse Te laisse des cernes sous les veilleuses Il ne rend pas plus beau Il te met en mode crescendo (Wo)

Et si Dionysos Aimait ben prendre une bonne brosse Il en va de même pour l’ivrogne Tassez-vous si la souèf y pogne Le vin (papapaw) Le vin rend les lèvres bleues (Ooh… La la la…)

On peut aussi écouter l’Hymne à la bière (les paroles sont )

Les lecteurs du bon clos se souviennent peut-être d’un autre Simard, Bernard, vu à Paimpol il y a quelques lustres, et de son « vin pour ma tante« . Serait-il apparenté à Olivier Simard, ou encore à René et Nathalie, les P’tits Simard ?

C’est l’occasion de découvrir le bon buveur, du groupe le vent du nord dont Bernard Simard a été membre.

Ami buvons caressons la bouteille Pour passer notre temps

Un bon buveur C’est l’ami de la bouteille

Le soir et le matin à moi Il me dit à l’oreille

J’aime la bouteille, moi J’aime la bouteille

Et tous ces vieux garçons Qui s’en vont voir les filles Ils disent qu’ils sont des fous

Et moi je dis Qu’ils cherchent leur avantage

Je les trouve sages moi Dans l’bas du village

J’aime la bouteille moi J’aime la bouteille

Et vous, mon bon popâ Qui vivez à votre aise Vous êtes marié

Quand vous voulez Que maman vous embrasse

Et vous n’avez qu’à parler Et moi, dans ma chambrette

Je flatte en cachette, moi Dans la p’tite’ cabinette

Quand j’ reviens de l’ouvrage Souvent je la regarde Je lui fais les yeux doux

En lui disant: «La belle je vous aime»

Je vous trouve belle moi Je vous trouve belle

j’aime la bouteille moi J’aime la bouteille

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s