la coupe de Lycurgue

Il est au British Museum une coupe romaine ancienne (4eme siècle), la coupe de Lycurgue, qui parait verte ou rouge selon que la lumière s’y réfléchit, ou qu’elle la traverse depuis une source placée derrière. Cette particularité est dûe à la présence dans sa composition de nanoparticules d’alliage… On trouvera dans le numéro de septembre de Pour la Science l’explication de ce phénomène, ainsi que de ses possibles applications à l’invisibilité…

coupedelycurgue

Lycurgus cup british museum

Ce roi de Thrace irascible auquel se réfère Diomède dans l’Iliade aurait attaqué le jeune Dionysos et ses nourrices. Le dieu sauta dans la mer pour s’échapper.  La bacchante ou ménade Ambrosia  sauvera sa vie en étant métamorphosée en vigne. Quant à Lycurgue, il fut sévèrement puni, frappé de folie, d’aveuglement ; haï des dieux, il ne vivra pas longtemps…

mosaiquebacchusambroisie

Lycurgue et Ambrosia – mosaïque de Délos

On trouvera d’autres variantes de cette légende.

2 commentaires sur “la coupe de Lycurgue

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s