amis, amis passons la bouteille…

Voici 2096, une chanson à boire du groupe québecois « mes aieux  » fondé en 1996

Amis Amis passons la bouteille, Amis amis débouchons le vin

Aujourd’hui c’est déjà la veille. Amis, amis préparons demain…


Sur la rue DeLorimier, il paraît qu`à tous les soirs
ils refont le monde entier et ils tuent le désespoir.
Les plus brillants des penseurs réécrivent notre histoire
mais y faut pas se conter de peurs…
Ils sont juste venus là pour boire.

Une petite shot de Caribou pour se mettre un peu mous,
une petite shot de Blanche de l’île pour la révolution tranquille,
une petite shot de Sambuca pour mettre le feu au Canada,
une petite shot de Whisky en souvenir de mononcle Prémi,
une petite shot d`Illégale pour le refus global,
une petite shot de Martini pour les enfants de Duplessis,
du Brandy dans notre café pour se rappeler de René,
un shooter de Téquila en souvenir de matante Rosalma.

Un petit peu de liqueur d`anis pour octobre’70 pis on
retombe dans la bière pour les défaites référendaires.
Une petite shot de Porto pour la nuit des longs couteaux,
une petite shot de Bailey`s en souvenir de mon oncle Médée,
une petite shot, encore une shot, pour tous les patriotes.
On pourrait faire un drame de la défaite des plaines d`Abraham
mais on continue à boire pour ceux qui verront la victoire…
Et pis une shot de Crème de menthe pour tous nos mononcles
et pis nos matantes.

Une petite shot de Kaluha le stade nous a coûté un bras,
une petite shot de Pernod, paraît que c`était donc beau à l`Expo,
une petite puff de joint pour tous nos problèmes avec les indiens,
une petite shot d`Hydromel pour le crash de Mirabel,
un petit peu de Tia Maria pour la tempête de verglas,
une petite shot de Gueuse lambic pour la vente des Nordiques
et pis une autre petite shot de Rhum pour le prochain référendum,
une petite shot de vin blanc pour le déluge du Lac-St-Jean
(blanc sur rouge y`a rien qui bouge mais rouge sur blanc tout fout le camp)…

Amis, amis vidons la bouteille. Amis, amis c’est déjà le matin…
Amis, amis la bouteille est morte. Amis, amis il n’y a plus de vin.
Amis, amis je vous sacre à la porte. Amis, amis revenez demain…

Et pendant qu’on est au Québec voici Plume Latraverse et sa « ballade des caisses de 24 »

Et puis voici Maurice au bistrot par les cowboys fringants , encore une histoire de gars qui boit pour oublier…

Mais laisse-toi pas aller Maurice
Aweye viens-t’en, j’pense qu’y est temps qu’on décrisse…!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s