Un peu d’histoire

Parmi les questions qui reviennent souvent sur le Clos des Volontaires, celle des Origines est sans doute la plus prégnante. Ne pouvant prédire ce que l’Histoire retiendra des évènements de ce siècle, faisons oeuvre pie et documentons ce sujet une fois pour toutes (encore que..).
La vigne du clos est une très vieille vigne à pied unique dont la naissance se perd dans la nuit des temps. Elle avait déjà une belle taille lorsque les actuels propriétaires en prirent possession, en 1985.
Rapidement, ceux-ci rejoignirent la Confrérie du Clos de Clamart tout juste créée en 1987. C’est ainsi que le 1er mars 1990 Marc, suivi par Chantal l’an suivant, prêta serment d »‘aimer et de promouvoir le vin de Clamart », de le « faire aimer à tous ses amis et connaissances », et bien d’autres choses encore, la plus importante étant assurément d' »offrir son raisin à la Confrérie » pour en faire « un vin comme nous l’aimons ».

sermentclamart

culsec

Bon an mal an, la vigne produisait quelques paniers de raisin vendangés le plus souvent à l’aube, avant le départ au labeur, puis était impitoyablement taillée au temps de l’hiver, comme il se doit.

vendangeaveclolo

vendange89b

Un jour, la possibilité de faire pousser cette vigne, étonnament orientée Sud-Est, vers le Sud-Ouest et sa lumière, apparut comme une évidence. Il fallut épargner des pousses, bâtir un étendoir… La nature fit le reste. A la face du Monde le Clos présentait désormais son pampre et laissait deviner ses grappes, que le voile des feuilles de vigne ne rendait que plus désirables.
L’intime devenant public, il fallut donner un nom à ce sauvageon. Ce fut fait le 1er octobre 2005 lors du Baptême du Clos.
Ce jour-là, nombreux étaient les amis qui, guidés par une bonne étoile, s’étaient retrouvés au Clos.

kiosque

Les bonnes fées ne manquaient pas, il fallut en choisir une. Ce fut Marianne, au nom prédestiné pour ce baptême laïc, qui depuis lors est et sera toujours pour nous la Marraine du Clos. D’un geste sûr, elle dévoila la plaque qui désormais indique au passant où il est.

marrainealoeuvre

marraine du clos

ladecouverte
Le discours prononcé à cette occasion par le maître de maison n’ayant pas à notre connaissance été enregistré, il nous reste à l’imaginer, ou mieux à le réinventer. (N’y aurait-il pas là un digne sujet de rédaction à l’usage des jeunes générations ? Amis enseignants, merci des contributions de vos petits génies). Retenons qu’il y eut à boire, en quantité et qualité, et pas que du Clamart comme les esprits chagrins se plaisent à l’insinuer.

lediscours2.jpg

2 commentaires sur “Un peu d’histoire

  1. Le style est épique, bien qu’un peu pompeux.
    Cependant, la rétrospective historique est un peu courte : tu aurais pu remonter à Noé dont tu pourrais affirmer descendre (branche « Harbin-Orenbourg »); ensuite, au lieu d’un baptème républcain et prophane tu aurais pu inviter l’archimandrite arménien de Clamart (lui-même descendant de Noé par une de ses filles oubliée sur les pentes du mont Ararat) à bénir to précieux cep.
    Une question, pour finir : chercher à faire aimer le vin de Clamart à ses amis est-il un bon moyen de les garder (en vie …) ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s