Bevons fort jusqu’au bort

bevonsfort48Voici encore une chanson du manuscrit de Bayeux, qualifiée de chanson normande du 16ème siècle dans le dictionnair de l’ancien français Godefroy. Nous n’en avons pas trouvé de version chantée ni même instrumentale. Y a plus qu’à !

bevonsfortBevons fort jusqu’au bord /Bevons, bevons, bevons bien !

Nos voisines, nos cousines, nos maris n’en sauront rien.

L’autre jour trois femmelettes Au marché vendirent lin.

Pour mieux faire les goguettes Allèrent boire du vin.

Pot à pot, lot à lot, chacune manda le sien.

Là buvaient, là rifflaient* Au curé et au doyen.

Nos pères burent bien Et vidèrent les pots

Mais si nous valons rien, Nous viderons les notres.

  • riffler : manger ou boire gloutonnement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s